Entre gain d’espace et esthétisme, les avantages du portail coulissant ne manquent pas. Une fois acquis, vous devrez alors vous atteler à son installation. La première étape consiste à réaliser les fondations du portail coulissant. Voici les différentes phases qui vous guideront dans la conception de votre portail. 

Conditions préalables des fondations d’un portail coulissant 

Les fondations d’un portail coulissant dépendent de différents éléments préalables : 

  • l’installation laisse passer aisément tous types de véhicules ;
  • la planéité du sol ; 
  • vérifier que la pose de votre portail n’est pas soumise à une déclaration préalable 
  • contrôler que vous disposez de la surface nécessaire pour réaliser le seuil en prenant en considération les mesures du portail ainsi que les poteaux

Une fois ces informations validées, vous pouvez alors vous lancer dans la mise en place des fondations du portail coulissant

Réalisation d’une longrine pour les portails coulissants

Si vous ne disposez pas d’un portail autoportant vous permettant de vous affranchir d’une longrine, vous devrez alors démarrer le chantier par la réalisation de la longrine. Également appelée semelle bétonnée, la longrine relie les poteaux et sert de fondation au portail coulissant. Elle répartit les charges et apporte un équilibre au portail. Une fois le chantier terminé, cette semelle bétonnée sera peu visible. 

Les mesures du seuil de portail

La longrine ou seuil de portail doit être déterminée dans sa longueur, sa largeur ainsi que sa profondeur. Pour mesurer sa longueur totale, vous devrez multiplier par deux la longueur de la surface de votre portail en prévoyant une marge de 50 cm en plus. 

La largeur de la longrine est quant à elle égale à celle des piliers. Vous devrez ajouter 20 cm de large pour la réalisation du rail. Côté profondeur, le seuil de portail variera en fonction de votre sol ainsi que des conditions climatiques de votre lieu d’habitation.

Les plans de génie civil sont téléchargeables sur http://configurateur-portails.dirickx.fr/

Vous y trouverez aussi les notices d’installation et UME.

Le ferraillage pour des fondations résistantes

Une fois votre tranchée creusée et compactée, il vous faudra réaliser le coffrage de votre seuil de portail en apposant des planches en bois sur l’ensemble des contours. Ces dernières peuvent être maintenues par des tasseaux ou bien des piquets lors du coulage du béton. 

Le ferraillage consistera ensuite à enrober et juxtaposer les armatures et aciers d’attentes en lieu et place des futurs piliers. Les aciers doivent rester complètement immobiles durant l’étape du coulage du béton. À défaut, les semelles peuvent mener à la destruction de l’installation. C’est pourquoi la réalisation des fondations d’un portail coulissant requiert souvent l’intervention d’un professionnel. 

Préparation du câblage d’un portail motorisé  

Afin de ne pas dénaturer votre jardin, prévoyez des gaines qui auront vocation à faire passer les câbles et les relier à la motorisation. L’automatisme ne servira pas uniquement à ouvrir et fermer le portail, mais permettra également son éclairage et la détection des mouvements. Ces derniers constituent des critères obligatoires à l’installation de portails motorisés à usage d’habitation.   

Raccordement du rail sur les fondations du portail coulissant

Il existe différentes façons de raccorder le rail à la longrine : 

  • mise en place d’un rail à visser ; 
  • installation d’un rail à sceller ; 
  • anticiper le positionnement du rail avec les contre-platines. 

L’avantage du portail sans rail 

L’installation d’un portail sans rail réduit considérablement les travaux de maçonnerie. La pose de ce type de portail nécessite : 

  • un massif en béton au niveau de l’ouverture latérale ; 
  • fixer les roulements sur le socle en béton ; 
  • apposer le rail de guidage. 

Les fondations d’un portail coulissant demandent donc certaines connaissances spécifiques ainsi qu’un savoir-faire. Si vous manquez d’expérience, il peut alors être intéressant de se tourner vers un portail sans rail. Cela vous permettra de réduire les travaux de maçonnerie tout en conservant esthétisme et gain d’espace. Mais pour vous assurer des fondations solides et résistantes, l’idéal est de faire appel à un professionnel